Histoire de la Maison des Polytechniciens

En 1640 Jacques Potier fit l'acquisition d’une parcelle issue du domaine constitué par Marguerite de Valois, « la Reine Margot ». C'est le chemin Potier qui, transformé en Poitiers, donna son nom à la rue.

En 1703 François Duret, Président du Grand Conseil du Parlement de Paris, fit construire l'Hôtel particulier.

En 1705 L’Hôtel fut vendu à Louis de Béchameil, Marquis de Nointel, connu comme gourmet (la sauce Béchamel porte son nom) et surtout comme amateur d'art éclairé. Il fit appel à Watteau pour décorer l'hôtel. Il subsiste un superbe plafond qui lui est attribué (détail ci-contre).

En 1766 Quelques transactions plus tard, Catherine Françoise Castanier de Couffoulens, épouse du marquis Louis-Marie du Poulpry, Lieutenant Général, fit l’acquisition de la demeure avec « toutes les glaces, tableaux et ornements étant dans ladite maison, dont il sera fait incessamment un état »..

En 1789 La Marquise du Poulpry émigra pour cause de révolution ; l’hôtel devint le siège du Comité de la section de la Fontaine-de-Grenelle.

En 1795 Le 3 ventôse an III, à l’occasion de la division de Paris en arrondissement, l’hôtel de Poulpry fut choisi pour servir de siège à la mairie du 10ème arrondissement nouvellement né.

En 1801 Mme du Poulpry revint en France et y obtint sa radiation de la liste des émigrés ainsi que la levée du séquestre qui pesait sur ses biens. Elle vendit aussitôt sa demeure de la rue de Poitiers à M. Guillot de Blancheville qui en fit expulser la mairie.

En 1823 Le Baron Dubaret nouvellement propriétaire consentit la location de l’Hôtel à la nouvelle Académie de Médecine. Enfin après la Révolution de 1848, les Modérés, partisans du Général Cavaignac, s’y réunirent et y créèrent le « Comité de la rue de Poitiers ».

En 1850 La politique cèda la place à l’art sous l’influence de Madame de la Béraudière et de son fils, nouveaux propriétaires des lieux. Amateurs éclairés, ils y installèrent une des plus belles collections de peinture française du XVIIème siècle.

En 1900 Le Marquis de Lareinty-Tholozan s’installa au 12 rue de Poitiers. La Marquise fille du Duc de Luynes fit reprendre le double L de son nom et les armes que l’on peut observer sur les balcons et certaines plaques de cheminée.

En 1919 L'Hôtel fut loué au " Club de la Renaissance française " fondé par " l'Association pour la Rénovation Nationale ".

En 1923 La société anonyme " La Maison des Polytechniciens " devient locataire de la rue de Poitiers.